qi-gong, tai-chi-chuan, santé, Saint-Flour,Cantal

posté le 21-09-2014 à 08:28:24

Histoire des cloches de Saint-Flour

 

Ce fascicule de 32 pages au format 12x30, 47 clichés en couleur est disponible au prix de 12€ + 3€ si frais de port.
Histoire et Patrimoine
2, rue Jules Védrines 15100 Saint-Flour 

 

 

Couverture du livre

histoire des cloches de saint-flour


 

 

 

 Un nouvel ouvrage publié par l’association sanfloraine

Histoire et patrimoine

L’Iconographie des musiciens dans les Danses macabres en Europe aux XVe et XVIe siècles, tel est le titre de cette étude qui vient de paraître. Les deux auteurs n’en sont pas à leur coup d’essai puisque Jean-Claude Roc a publié une dizaine d’ouvrages et une quarantaine d’articles sur des sujets patrimoniaux ; Régine Carles connaît bien le Cantal pour y avoir organisé des concerts de musique médiévale et des expositions d’iconographies d’instruments de musique de cette période ; elle vient régulièrement s’y ressourcer. Elle est spécialiste des Danses macabres et parcourt l’Europe pour les photographier et les étudier. Cette étude a fait l’objet d’une conférence à la Cité de la Musique à Paris en avril 2014 mais aussi en Normandie.

Il existe une quarantaine de Danses macabres en Europe. La première apparaît en France dès 1424, puis très rapidement cette nouvelle forme d’art se diffuse dans toute l’Europe. Les auteurs se sont penchés sur les musiciens et les instruments de musique qui sont représentés seulement dans vingt d’entre-elles. Parmi ce nombre, la Danse macabre de La Chaise-Dieu (1450-1460) occupe une place de premier choix grâce à l’excellente conservation de la fresque et l’innovation dont a fait preuve le fresquiste en dessinant la première vielle à roue (une autre est représentée, plus tardivement, dans la Danses macabre à Berne) et la seule crécelle en Europe dans ce type d’œuvre.

Le fascicule présente aussi les racines de la Danse macabre, le contexte dans lequel elle est apparue et le rôle des musiciens représentés, à de nombreuses reprises tenant dans les mains divers instruments.

L’impression de cet ouvrage de dix-huit pages, avec vingt-quatre photographies en couleur a été assurée avec le concours financier de deux entreprises locales : Christian Boyer, Gan assurance à Saint-Flour et Jean-Jérôme Chalier et Christophe Roc, bar-brasserie Les Sagnes à Super-Lioran.

Au prix de dix euros, l’ouvrage est disponible au siège social de l’association :

Histoire et patrimoine

2, rue Jules Védrines

15100 Saint-Flour

et il peut être expédié en ajoutant trois euros.

 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :
 
 
 
Rappel article